hlb

Avertir le modérateur

18/09/2011

Ma liberté de penser s'arrête où s'arrête celle d'autrui

 

Lilith - On ne vous voit pas souvent et on ne vous entend pas beaucoup, Denyse.

 

Denyse - C’est vrai. Je suis un penseur solitaire. Et j’ai du mal à me faire comprendre. 

 

Lédl’a - Ce n’est pas en te taisant que tu y parviendras.

 

Denyse - Je suis comme la mer dans les fjords de Norvège : je vais où m’entraîne ma force naturelle. Aussi me suis-je construite en fonction des barrières que les autres m’opposaient. 

 

Lédl’a - J’ai lu quelque part que la solitude ne naît point de ce qu’on n’est pas entouré d’êtres, mais bien plus de ce que l’on ne peut pas leur communiquer les choses qui nous paraissent importantes, ou de ce que l’on trouve valable des pensées qui semblent improbables aux autres.

 

Denyse  - C’est exactement ce que je ressens.

 

Lilith -  Autrefois peut-être. Mais maintenant, face à l’inconnu qui s’annonce, vous allez pouvoir vous exprimer.

 

Denyse - Tope-là... chacune de vous me donnez un mot qui génère une idée :  FACE À L'INCONNU,  PENSONS L'IMPROBABLE

 

Lilith - J’adore l’esprit d’équipe !   Si on lançait un concours d’improbabilités ?

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu