hlb

Avertir le modérateur

25/01/2012

Un rébus : une autre réponse

Denyse - Je trouve une réponse plus scientifique, encore que peu connue, dans la revue CLES (entretien avec Rupert Sheldrake) sur Internet :

 

CLES - Si vos hypothèses sont exactes, l’accélération actuelle de la conscience écologique devrait engendrer le « champ » d’une nouvelle forme de comportement humain. Est-ce le cas ?

Je pense que nous assistons actuellement à un conflit entre différents champs morphogénétiques, gouvernant des comportements collectifs. La conscience consumériste reste non seulement puissante, mais elle se développe. Des centaines de millions de personnes sont juste en train d’y accéder, en Chine, en Inde, au Brésil… C’est l’un des aspects de notre tragédie : au moment même où ce type de comportement devrait être abandonné, le voilà adopté par des masses plus grandes que jamais, constituant un énorme champ de forme. En même temps, nous voyons se développer un autre champ, qui est celui de la simplicité volontaire, de la protection de la biodiversité, des éco-médecines, etc. Mais plusieurs champs peuvent coexister à l’intérieur d’une même personne…
Mon propre projet est de trouver un modèle scientifique de la réalité, qui montre que les différentes dimensions de la vie sont reliées entre elles. Et que nous vivons sur une planète vivante, dans un univers vivant, et non pas mécanique et inerte. Je pense que cette philosophie est en train de passer dans l’opinion publique. Si la science pouvait changer à son tour, et cesser d’être aussi raide, mécaniste, idéologique – et pas drôle ! –, cela provoquerait une mutation décisive, avec un énorme soutien populaire.


Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu