hlb

Avertir le modérateur

08/03/2012

Homme/Femme

 

Un couple n’est pas fait pour se comprendre, il est fait pour s’entendre

 

 

Denyse - Et comme nous sommes la journée DES Femmes, je ne peux faire autrement que de recopier le texte déjà blogué le 28 septembre dernier :

 

Je commence seulement à percevoir la différence qui nous sépare, nous femmes, de vous hommes. Différence qui n’est pas dans les sentiments (nous avons les mêmes) mais dans la façon d’appréhender l’existence.

Vous, Messieurs, la prenez de haut : vous la regardez puis élaborez vos décrets. Nous, qui sommes davantage liées à la corporéité lunaire, émanons.

Vous avez les mots pour édicter les lois que vous découvrez. Nous, lorsque nous commençons à nommer,  trahissons la vérité que nous voulons promouvoir en l’extrayant du grand tout dont elle n’est qu’une infime partie.

De là découle notre rapport spécifique à la soumission.

 

En décidant, en édictant vos lois, votre approche est sincère et souvent fière ; vous pouvez vous enorgueillir d’apporter une logique qui fait avancer le schmilblic. 

Nous, qui avons tellement conscience de l’importance de ce que nous ne savons pas encore, nous ne pouvons que nous taire. Cela nous rend modestes,

d’autant plus modestes que notre admiration pour vos capacités intellectuelles nous donne souvent l’envie de vous ressembler.


Loison prétend que «les femmes savent sans savoir qu’elles savent... quant aux hommes, ils sont bien embarrassés de leur dimension éthérique et peu familiarisés avec la matière.»

Oui, nous savons, mais sans pouvoir étayer notre connaissance ; aussi sommes-nous obligées de taire cette science qui relève si peu de la logique.

Et vous, qui savez dégager de l’apparence les lois sous-jacentes, êtes portés à croire que vous êtes pour quelque chose dans la création du monde.

De là à implicitement admettre que vous en êtes les maîtres, il n’y a qu’un saut de puce aussi aisément franchi par vous que par nous.

Et pourtant notre soumission n’est qu’apparence.

 

Nous savons bien qu’il existe un Ordre des Choses et qu’y contrevenir risque d’apporter bien des ennuis. Mais comment vous le faire comprendre ?

L’exemple le plus charmant qui me vient à l’esprit est celui de mon gendre qui, dans la perspective louable d’une nuit reposante, a fixé les heures de tétée. Oui. Mais la jeune mère n’entendait pas la sonnerie du réveil et le petit n’avait pas faim. Il commençait à téter puis s’endormait. Rien ne pouvait le réveiller : ni un jet d’eau d’Evian sur le nez ni d’être secoué de tous côtés. 


Lédl'a - Tu ne mets pas la suite ?


Denyse - Non. Si cela intéresse vraiment, il suffit de se rapporter à la note du 29 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu