hlb

Avertir le modérateur

20/02/2014

Les Enfants de la Terre (3)

 

 

Margareta - En préalable, je dirai que je ne suis pas religieuse. Plutôt que de parler d’anges, je préfère parler d’entités, voire de vibrations de haut niveau. 

Je vous ferai remarquer que Anna n’évoque jamais la sainteté. Elle parle de Marie comme la dernière des douze enfants qu’elle a conçus avec Joachim son cher époux, et de Jésus comme de l’un de ses petits-fils dont le destin fut exceptionnel.

 

L’instituteur - Très juste.

 

Margareta - Par ailleurs, bien que pour la facilité des personnages la romancière des Enfants de la Terre, ait parfois condensé les époques, le contexte historique est exact. Les humains d’il y a 30.000 ans étaient parvenus à un certain degré de civilisation.

Entre autres, la coutume des Premiers Rites auxquels étaient soumises les petites filles en âge de devenir femmes, ou celle du Don des Plaisirs que des femmes plus âgées enseignaient aux jeunes garçons.

 

L’industriel - Quand j’ai eu  quinze ans, une amie de ma mère a joué pour moi le rôle d’initiatrice dont tu parles.

 

Margareta - Tu as eu beaucoup de chance. 

 Cependant, ne trouvez-vous pas surprenant que la notion de procréation n’ait pas encore germé dans les esprits alors qu’ils pratiquaient des rites autrement plus civilisés que ceux que nous connaissons aujourd’hui ? 

 

L’industriel - Je crois comprendre pourquoi. De tous temps, ils attribuaient à la Grande Terre Mère le choix d’honorer les femmes en les rendant enceintes ; ils appelaient ce privilège le Don de Vie, (ou le Don de la Mère). Il ne pouvaient donc pas imaginer contester les croyances et les traditions immémoriales.

 

Margareta - Tu as probablement raison. 

Je reviens maintenant au livre d’Anna, la grand-mère de Jésus. Souvenez-vous des multiples voyages qu’elle et ses proches ont faits, allant de l’Irlande à l’Inde, en passant par tous les pays de la Méditerranée où se trouvaient différentes Ecoles de Mystères.

 

L’instituteur (in petto) : Les mystères d’Eleusis m’ont toujours fait rêver...- L’intérêt de ces deux séries d’ouvrage est de montrer comment les voyages forment l’humanité. Mais je ne vois pas où tu veux en venir en les assemblant.

 

Margareta - Je vous laisse à vos réflexions. Avec ceux qui auront envie de poursuivre nous pourrons nous retrouver demain, même heure, même lieu.

 

L’instituteur - Tu es pire qu’un feuilleton !

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu