hlb

Avertir le modérateur

03/08/2014

Goethe et le mariage

«Un de mes amis, dont la bonne humeur se manifestait le plus souvent par des projets de lois nouvelles, affirmait que chaque mariage devrait être conclu seulement pour cinq ans. 

C’est, disait-il, un beau nombre impair et sacré et un laps de temps qui suffit exactement pour se connaître, produire quelques enfants, se brouiller et, ce qu’il déclarait le plus beau de tout, pour se réconcilier. 

D’habitude il s’écriait : ‘’Quel bonheur que le cours de la première période ! deux, trois années au moins s’écouleraient dans la joie. 

Puis il se pourrait bien que l’un des époux eut à coeur de voir la liaison durer plus longtemps et son amabilité grandirait à mesure qu’on se rapprocherait du terme fixé pour la séparation. 

L’époux indifférent ou même mécontent serait apaisé et conquis par une telle conduite. 

On oublierait que le temps s’écoule, de même qu’on oublie les heures dans une bonne société, et l’on éprouverait la plus agréable surprise à constater, après l’écoulement du délai prévu, qu’il a été prolongé tacitement.’’»

Les affinités électives

 

10:04 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu