hlb

Avertir le modérateur

25/12/2014

Leurrer les enfants

 

 

  • Tu y crois, toi, au Père Noël ? 

demande cette petite fille de deux ans et demi à sa grand-mère.

 

°°

 

  • Je ne vous croirai plus, je ne vous croirai plus jamais, s’est écrié un petit garçon du même âge 

lorsque, sorti inopinément de sa chambre, il surprit ses parents déposer les cadeaux autour de  l’arbre.

20/12/2014

Ma Mort

Dessinez votre mort, nous a-t-on suggéré.


Je pris un crayon bleu. Du bleu des yeux de mon père.

 

Et je dessinai le matelas sur lequel je serai étendue.


Ce matelas avait des lignes douces, à la courbure du poids de mon corps.


Bientôt cela ne suffit plus.


Comment s’arrêter à la lisière ? il n’y avait pas de lisière


Les lignes continuaient, courbes, douces, bleues, allongées, étendues, éloignées, suggestives, évanescentes, mouvantes, se perdant dans l’infini des collines des soirées de mon enfance...


le bleu qui devient nuit, qui devient noir, qui devient ciel, étoiles...


...mortes pour la plupart mais scintillant à nos yeux émerveillés.


Ma  mort, c’est ça : j’aurais été. 


Rien n’empêchera que j’aurais été. 


Le reste... des lignes... des espoirs... des craintes... et l’incertitude de frontières non balisées...


15/12/2014

Mir -6

Avec son copain Etienne, Mir s’amuse à composer des sketchs qu’ils jouent parfois en famille. C’est drôle, vif, jamais vraiment méchant.

  • C’est très bien tout ça, mais je préfèrerais que tu mettes cette énergie dans ton travail scolaire, dit le père. Tes professeurs s’étonnent qu’avec tes capacités...
  • Ca ne m’intéresse pas, je vous l’ai dit mille fois. Je n’ai pas besoin de savoir tout ça.
  • Passe ton bac. Après, je te promets que nous te trouverons une bonne école de mîmes ou de théâtre, ce que tu voudras.
  • Mon pauvre papa, si tu savais ce que je m’en tape ! Je n’ai pas besoin d’entrer dans ce vieux monde, ni dans sa Sec-Soc ou dans ses assurances... Du reste, je n’ai pas l’intention de rester longtemps sur cette planète.

 

..

 

Mir est heureux. Il chante à pleine voix sur sa mobylette. La vie est belle. Soudain, le grand choc : un automobiliste a ouvert sa portière gauche. Vol plané. Mort sur le coup.

 

Ce jour-là paraît en librairie le livre intitulé Miroirs Miroitants.

12/12/2014

Petit Mir - 5

Petit Mir grandit. En âge, en taille... et en sagesse ! Il a compris qu’il y avait des choses contre lesquelles il ne pouvait rien. Les guerres, par exemple, ou la couleur de ses yeux qu’il trouve trop pâles. Et la finesse de ses lèvres, 

 

Mais aussi, il y a celles qu’il peut changer. Son nom...  ridicule compte tenu de sa taille. Désormais, il ne répondra qu’à celui de Mir. Il faudra bien qu’on s’y fasse.

 

Il imagine le comique de la situation : 

  • Petit Mir, dirait sa mère, veux-tu me passer le sel ? 

Il fera comme s’il n’avait rien entendu. 

  • Petit Mir... le sel s’il te plait ! 
  • Petit Mir, tu entends ce qu’on te dis ? dira alors son père. 

Pour ajouter un grain de sel à l’histoire, Mir s’amusera à saler sa salade.

  • Tu te fous de nous ou quoi ?

Et voila le début d’un court récit qu’il pourra écrire dans son cahier secret. Car il a plein d’idées qui lui viennent lorsque quelque chose l’étonne ou le choque.

Robert prétend qu’il est un comique qui s’ignore et l’encourage à trouver la forme à donner à sa tendresse caustique.


08/12/2014

Petit Mir - 4

Depuis qu’il connaît  Robert, Petit Mir se sent content. 

Première surprise, il apprend que «être sensible» est une qualité. Autant chez les garçons que chez les filles.

  • C’est très bien de faire du foot, de la boxe ou n’importe quel autre sport. Mais si tu ne penses qu’à ça, tu risques d’oublier une partie de toi-même, la partie sensible justement. Aime-tu lire ?
  • Pas beaucoup. J’aime les BD où il n’y a pas trop de bulles.
  • Viens avec moi.

Le bureau de Robert est plein de livres. Sur les murs, sur les meubles, par terre... Ils vont à gauche de la fenêtre, là où sont les livres des jumeaux.

  • Pour commencer, on va en prendre un petit,  choisis parmi ceux-ci.

Petit Mir ne sait pas choisir ; il en prend un au hasard.

  • Le Prince Malal, conte africain, très bien. Je lis le premier paragraphe... toi le second. Et on recommence, une fois moi, une fois toi.

Vers la fin, Petit Mir triche ; lorsque les paragraphe sont courts, il en lit deux en suivant, même trois. Robert le laisse faire.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu