hlb

Avertir le modérateur

17/03/2014

Françoise Lefèvre, une lumière originelle

Margareta - Parmi les livres publiés par Françoise Lefèvre, j’en ai lu trois. 

Dans une écriture somptueuse, Mortel Azur évoque, entre autres, les sensations et les sentiments primordiaux ressentis par une femme lorsqu’elle attend un enfant.

Le Petit Prince Cannibale raconte les premières années de la vie de son fils autiste. Ce livre a obtenu le Prix Goncourt des Lycéens en 1990.

 

L’industriel - Cet enfant est maintenant un homme de théâtre, Hugo Horiot. On peut le voir interviewé dans plusieurs vidéos où il répond de façon très simple à la façon dont sa mère et lui ont réussi de sortir de cet autisme. Il a raconté ce parcours dans L’empereur, c’est moi paru l’an dernier.

 

L’instituteur - Autiste : tu changes une lettre, tu obtiens artiste.

 

Margareta - Je reviens à Françoise Lefèvre, car je voudrais parler de Se Perdre Avec les Ombres. En une première partie, elle livre au hasard ses réflexions à l’âge de la carte Senior.

En un deuxième chapitre intitulé Une parenthèse allemande ; de qui est-on vraiment l’enfant ? elle donne à sa postérité présente et future les clefs d’une partie de leur origine, rejoignant par cela la Grande Histoire. 

Et pour revenir au titre de cette note, je cite les derniers mots du livre : le soleil brille, brille, brille...

28/01/2012

La mourmi conduira

 

Denyse - Ce mot d’enfant attribué à Fleur vient de la réflexion de ma mère lorsque, petite, on lui apprenait les vieilles chansons françaises. 

Cependant depuis quelques jours il ne me quitte pas ; je le chantonne comme une rengaine.

La mourmi conduira  ; l’amour m’y conduira.

 

Lédl’a - Cela doit vouloir dire quelque chose. A quoi en es-tu de la relecture de tes journaux ?

 

Denyse - Je fais des trouvailles. Les années de liberté post soixante-huit étaient merveilleuses. Parfois je transposais les histoires que nous nous racontions entre nous. 

 

Lédl’a - Blogue-les.

 

Denyse - Je crains d’être indiscrète.

 

Lédl’a - Mais non, voyons, il s’agit du siècle dernier ! Tu es  la  mémoire d’une courte période.

 

Denyse - Peut-être...

02/12/2011

L'esprit chagrin

Lédl’a - Après avoir aperçu le sourire de Carole Martinez au Salon des Auteurs de Radio France samedi dernier, j’ai voulu lire son premier roman.  

Oh joie ! une femme parle du fond de son être, sans mièvrerie ni fausse sentimentalité. Je cite une critique du Nouvel Observateur : « Les lecteurs qui ont fait le succès du Cœur cousu, son premier roman, reconnaîtront son écriture teintée de réalisme magique. Il y a du D.H. Lawrence chez Carole Martinez. Une même façon de hisser l'amour charnel au rang de paradis accessible aux mortels, et de voir le divin dans la nature. »

 

Denyse - Sympa.

 

Lédl’a - Au début de la semaine, j’étais heureuse et légère grâce au côté inattendu du style, à l’évocation d’une Andalousie pleine de personnages hauts en couleur...

 

Denyse - Mais ...

 

Lédl’a - Mais hier, mon enthousiasme fit place à la déception. 

Suivant les critères en vogue, la seconde partie n’est que patauge dans la souffrance et dans l’horreur.

Autant les livres de DH Lawrence m’ont été toniques, autant celui-ci m’a plongée dans une tristesse dont je ne peux me départir qu’en l’extériorisant auprès de toi. Et le pire...

 

Denyse - Le pire...

 

Lédl’a - Le pire est qu’un grand nombre de lecteurs sont de très jeunes gens. Qui ont également plébiscité Du Domaine des Murmures (prix Goncourt des Lycéens). Je cite encore : « Du domaine des Murmures est un terrible conte, obsédant de songes et de signes. Carole Martinez sait trouver les mots qui approchent au plus près les élans silencieux, la fragilité et le pouvoir des femmes. »

 

Denyse - Eh bien, cela semble se rapprocher de ce que nous souhaitons promouvoir... 

 

Lédl’a - Peut-être. Sauf que, sous prétexte qu’on ne fait pas de bonne littérature avec des fins heureuses, on enfonce le clou du morbide comme critère de réussite. Si j’en juge par ma réaction, je m'interroge sur l’impact produit sur des esprits neufs.

 

Denyse - Demande à Fruit ce qu’il en pense.

 

Lédl’a - Tu as raison. Je ne fais peut-être pas assez confiance.

 

19/10/2011

Amour et désamour...

Lilith - Je suis en désamour avec mon copain.


Lédl’a - Comment cela se fait ? je croyais que vous vouliez un enfant...


Lilith - On voulait, oui... Mais je n’ai plus envie de faire l’amour avec lui. Et un enfant sans l’amour...


Lédl’a - Toi ? Plus envie de faire l’amour ?


Lilith - Non. Il en a fait une habitude, après sa télé du soir ; et moi, je ne PEUX pas.


Lédl’a - Mais tu l’aimes quand même ?


Lilith - Je ne sais plus. L’autre jour je lui demandais une petite caresse, bien anodine rassure-toi, il a grommelé je ne sais quoi et bonsoir.


Lédl’a - Il faut dire que l’amour sans tendresse...

07/10/2011

Juger ? Ou comprendre ? (2)

Fruit - Pourquoi ?


Denyse - Quand j’étais petite et que j’étais punie sans en comprendre la raison, j’allais chercher ma chatte et me couchais sur mon lit pour pleurer. La minette me consolait, ronronnant et léchant les larmes sur mes joues, puis toutes deux nous interrogions sur les raisons de ce traitement injuste.

Pourquoi, mais pourquoi ? J’ai fait ce que je croyais bien faire, est-ce ma faute si on ne m’a pas comprise ? est-ce encore à cause de moi que Jésus est mort sur la croix ? Alors, comme dans le conte de Blandine et Beau-Minon, je rêvais de m’endormir pour deux, trois ou cinq ans afin d’atteindre l’âge où je pourrai enfin comprendre.


Lédl’a - Tu devrais envoyer cette histoire à Boris Cérulnyck


Fruit - Ou plutôt demander à l’Ecrivain de la bloguer. 


Denyse - S’il en est d’accord, je veux bien. Mais, pour en revenir à notre conversation, je dirai qu’il m’a fallu quarante ans pour comprendre


Fruit - Quarante ans ? Tu as dormi pendant quarante ans ?


Denyse - Je n’ai pas fait que dormir mais lorsque j’ai lu une phrase de Jung, cela m’a fait remonter jusqu’au drame d’Oedipe et depuis j’ai l’impression d’avoir trouvé une clé importante.


Lédl’a - Quelle phrase ?


Denyse - Laisse-moi le temps de retrouver la citation exacte.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu